Face à la crise, restez calme et prudent. 😌

Vous pouvez avoir 50 personnes dans votre équipe de communication, ou bien juste 2. Elles peuvent être basées dans un seul bureau, ou disséminées sur toute la planète. Elles sont toutes en première ligne quand une crise se produit.

Les médias se comportent de manière encore pire que d’habitude quand ils couvrent une crise, car ils sont sous pression. Et cette pression a tendance à gagner l’équipe de communication. Les médias peuvent se montrer agressifs, provocateurs, insistants, exigeants, et franchement grossiers.

Il faut beaucoup de courage, de professionnalisme et de force de caractère pour continuer à se comporter correctement face à cela, surtout quand une crise dure depuis des jours ou des semaines.

L’équipe de crise doit avoir été formée à la communication de crise. Faites des jeux de rôles où elle sera confrontée à des médias déchainés et odieux, pour les y préparer.

Les journalistes se font une opinion sur une organisation sur la base de la manière dont ils sont traités par l’équipe de relation avec les médias, qui est généralement leur unique point de contact.

S’ils considèrent qu’ils sont traités comme ils sont en droit de l’attendre, ils auront moins tendance à se montrer hostiles envers l’organisation.

Par Florian Silnicki